ACTUALITES

Les conversations marchées

Régulièrement, SAFI invite des scientifiques, écologues, botanistes, naturalistes…à marcher pour éclairer notre regard. Ils nous donnent à voir et à comprendre ce qui constitue nos paysages de proximité, les enjeux qui les traversent et en quoi ils participent d’un écosystème. Ces balades ont lieux à Marseille et explorent le site de Foresta, elles sont gratuites et sur inscription.

Pour cette deuxième Conversation marchée, Patrick Bayle, naturaliste et responsable du pôle Biodiversité à Marseille, est notre invité.

Il nous invite à découvrir les oiseaux qui nichent ou traversent le parc de Foresta, à observer les éléments qui conditionnent la venue de cette avifaune, à observer les facteurs limitant ou favorisant leur développement et à suivre les indices qui nous laissent deviner leur présence sur le terrain.

Cette promenade s’inscrit dans un programme de 5 ans du projet Nature 4 City Life (2017-2022) qui veut favoriser une meilleure intégration de la nature dans le projet urbain dans un contexte de changement climatique.En partenariat avec Yes We Camp dans le cadre du projet Foresta, parc métropolitain.

RÉCIT DE LA CONVERSATION MARCHÉE #2

Le vent s’est levé ce matin sur Foresta et Patrick Bayle est notre invité. Naturaliste de formation, il a participé à la rédaction de fiches d’observation pour l’Atlas des oiseaux à Marseille, a travaillé au Musée d’Histoire Naturelle de Marseille et à la ville où il est aujourd’hui en charge de la biodiversité. Il nous prévient, pour l’observation des oiseaux le vent, l’horaire tardif, il est 9 h 30, et le groupe ne sont pas des conditions favorables. Mieux vaut se déplacer au petit matin ou au coucher du soleil, en solitaire ou en petit nombre. Nous partons donc simplement en quêtes des écosystèmes qui pourraient abriter des oiseaux et des traces qui nous indiquerait leurs présences.

Le Grèbe castagneux, la façade maritime et le bassin de rétention

Comme les autres oiseaux migrateurs, le Grèbe castagneux aborde Marseille par la façade maritime. Après une traversée transméditerranéenne, il arrive sur les côtes épuisé et découvre à Foresta une halte rare, avec des habitats, de la nourriture et peu de prédateurs (moins que dans les iles.)Foresta est structuré autour de deux bassins de rétention d’eau. Malgré leur caractère artificiel ces bassins, dont la qualité première est de ne pas avoir été bétonné, ont évolué en roselière. Ce sont des zones humides, assez uniques à Marseille, qui attirent des espèces aquatiques pour s’y reproduire ou pour une halte migratoire. En 2014, Le Grèbe a été aperçu en période de reproduction dans ces bassins. Ces bassins sont gérés comme des ouvrages techniques, aujourd’hui nous constatons que le bassin est vidangé, sans doute par souci de maintenance, par méconnaissance de sa valeur écologique et paysagère ou pour lutter contre le moustique tigre. Mais maintenu en eau et géré comme un écosystème vivants le bassin n’offrirait pas d’habitat propice au Moustique tigre, qui préfère largement les coupelles d’eau stagnante oubliées au fond du jardin… Une meilleure gestion offrirait aux oiseaux un point d’eau douce et un refuge rare sur les côtes littorales. Il nous semble donc important d’élargir la conversation, et pourquoi pas d’aller à la rencontre des gestionnaires ?

Le Geai, le Pigeon, la Grive et la barre rocheuse

Juste sous la petite barre rocheuse en dessous du lycée professionnel de la Viste, quelques chênes pubescents forment une chênaie, relique de l’ancien domaine de Foresta. Ces arbres hébergent le Geai des chênes, un beau corbeau bleu qui se régale de glands qu’il amasse, cache et oubli, jardinant ainsi les forets de demain. En chemin, nous trouvons également des os de pigeons parfaitement nettoyés, Patrick Bayle nomme et situe chacun d’entre eux : un bassin, des os de pattes, d’aile, un os d’épaule et un autre situé au niveau du sternum, qui n’existe que chez les oiseaux. En grimpant un peu dans la forêt, dans la barre rocheuse, se cache une grotte, à l’intérieur, plusieurs variétés de coquilles d’escargot brisées indiquent l’emplacement d’une forge. La forge est utilisée par des oiseaux comme la grive musicienne, entendue ce matin, ils coincent les coquilles entre deux cailloux pour les maintenir et les briser à coup de bec. C’est donc un peu l’atelier de cuisine de la grive…

Le Serin et le Pin

Dans les milieux ouverts qui composent une grande partie de Foresta, il y a beaucoup de pins isolés. Depuis celui-ci, le chant puissant et virtuose du Serin cini se fait entendre. Le serin chante son territoire, et le marque. Aux mâles, il signifie ainsi sa présence : ne viens pas, je suis chez moi… Aux femelles il signifie tout autant sa présence avec une nuance : rejoins-moi, je suis chez moi…

Le Goéland et la ville

Au début du XXe siècle, un naturaliste britannique s’extasiait au cours d’une « expédition » sur les iles marseillaises de la centaine de couples de goélands qui y nichait. Aujourd’hui, c’est des milliers de couples de Goéland leucophée qui résident à Marseille. Surnommés éboueurs, ils sont des indicateurs de nos modes de vie si producteurs de déchets. Comme quoi la nature bouge, les milieux évoluent, d’autant plus quand ils sont fortement anthropisés, les espèces ne sont pas figées dans leur devenir. Ce qui est abondant peu devenir rare et vice-versa.

Les arbustes et la Fauvette

Au début du Vallon nous conduisant vers le Parc Brégante, on retrouve la colline non remblayée et ses sources. La densité d’arbustes très importante offre des caches et des habitats propices à toutes une série d’oiseaux merle, rossignol, mésange… Nous entendons le cri d’alarme de la fauvette mélanocéphale, la seule des cinq fauvettes méditerranéennes à vivre en milieu urbain.

Écoutons là, car jamais nous ne la verrons. Elle fait partie de ces oiseaux avec lesquels nous vivons, que nous entendons, mais qui jamais ne se montrent à nos yeux.  A Foresta déjà 76 espèces oiseaux ont été observées. 

Pour aller plus loin : Atlas des oiseaux nicheurs de Marseille, coordonné par Eric Barthelemy, Delachaux et Niestlé 2015. Dessins : Stéphane Brisset (SAFI). Photos : Robert Duband (un habitant participant)

Samedi 31 mars  / Départ de port de Bouc

Marche proposée par Le Bureau des Guides du GR 2013 dans le cadre du “Train Bleu”

 

Un voyage pédestre d’une journée et une soirée le long du GR2013 avec le Collectif SAFI et Matthieu Duperrex.

 

Enfilez vos chaussures de marche, prenez votre sac à dos et vivez une expérience de groupe à 100 marcheurs. Un voyage où l’on cueille des plantes, goûte le paysage, moissonne des histoires et des points de vue… Un temps sous l’élixir du territoire, de ses mirages industriels, de ses traits côtiers en mouvement, de ses berges salines aux plages discrètes…Arrivés à L’Usine, Emmanuel Perrodin, pour Les Grandes Tables, a imaginé un dîner avec la complicité de SAFI et Siska nous (en)chantera de sa voix puissante et mélancolique. 

Retour en car vers 22h.

Un parcours organisé dans le cadre du “Train bleu” par Scènes et Cinés, les Salins Scène nationale de Martigues, l’Usine à Istres en coproduction avec MP2018

Parcours 2 : Infos et réservation

 


BIVOUAC # 2

Deux jours et une nuit sur le GR2013. 

 30 septembre-1er octobre, de Marseille à Aubagne
 
 
imge-web-854c497bb9d645ca8305d679b980bb79-custom.jpg
                                                                                        ©Bureau des Guides

Globe trottons sur l’immense rocher terrien…Entre grottes et éperons rocheux, carrières et collines, tuf et calcaire, l’histoire géologique a un jour rejoins celle de la construction pour façonner nos paysages.

 Une proposition du Bureau des guides du GR2013 avec SAFI, Laurent Petit, Nicolas Mémain  et Yes We Camp.

 


 

LE BLEU DU NORD

Une balade sensible dans les paysages Avesnois

16 septembre 2017 à Sains du Nord
IMG_5636.jpg

Photo © Vincent Vanhecke

Dans le cadre du festival Jardins en Scène, SAFI explore les paysages du Bocage de Sains du Nord à Rainsart et invite les marcheurs à glaner dans les haies, à renverser les épis de faîtage, à boire le paysage, à passer la pierre au four et à suivre la voie lactée de la Bleue du Nord… une expérience du paysage avec tous ses sens !

http://www.jardinsenscene.fr


FORESTA

Jardiner la colline 

Jusqu’en juin 2017 à Marseille

                                                                                                                Photo ©Estelle Pierson  

Dans le cadre de la création du parc Métropolitain de Foresta, à l’invitation de Hôtel du Nord, du Bureau des guides du GR2013 de Yes We Camp et en collaboration avec Spigaou, nous proposons «Jardiner la colline»

Jardiner la colline vous inviter à prendre part à l’émergence de Foresta, un parc métropolitain dans les quartiers Nord de Marseille.

Une série d’ateliers (Adopter une parcelle, Tressage sauvage ou Herbier) vous invite à prendre part à l’observation et à la compréhension de l’état de nature de Foresta pour  accompagner son évolution en faisant des choix éclairés.

Jusqu’en juin, la première saison est dédiée à l’observation et la (re)connaissance 

LES PROCHAINS ATELIERS A FORESTA


ATELIER EXPERIMENTAL

Design et tissage végétal

29 et 30 avril à Salagon

                                                                                                                           Photo © Dalila Ladjal

A l’invitation de Celui qui tresse nous participons au festival Plantes rares et Jardin naturel à Sérignan-du-comptat

Durant deux jours nous proposons aux visiteurs participer un temps d’expérimentation à partir de la création d’un métier à tisser les végétaux. Il s’agit de revisiter l’isoloir, cet objet triste, peu engageant et de proposer un prototype végétal qui invite à prendre le temps de la méditation pour évaluer ses choix.

+d’infos : https://www.facebook.com/Plantes-Rares-et-Jardin-Naturel-277224647768/


BIVOUAC #1

Une grande excursion sur le GR2013 

20-21 mai, De Port-de Bouc à Istre

Organisés par le Bureau des guides du GR2013, les Bivouacs sont des voyages pédestres de deux jours et une nuit le long du sentier.

Ce voyage collectif se fabrique collectivement, il révèle des points de vue, crée des situations qui fabriquent l’espace d’un bivouac et le temps d’une veillé et nous invite à nous installer dans l’esprit des lieux…


CUEILLETTE SPORTIVE 

 Match d’entraînement

Dimanche 5 mars, à Manne

  Photo © Blaise Cayol

Dans le cadre de la préparation du carnaval de Salagon, musée et jardins SAFI et Celui qui tresse ont proposé en février une initiation au tressage

A cette occasion les participants ont créé des «costumes» de cueilleurs et jeté les bases d’une nouvelle discipline « La cueillette sportive ».

La cueillette sportive est une pratique d’entrainement. Elle vise à améliorer votre précision et votre style lors de la cueillette de loisir. En effet, qui ne s’est jamais trouvé dans une posture embarrassante, à quelques centimètres seulement du fruit convoité, incapable d’y accéder… ou pire

Grâce à la pratique de la cueillette sportive, entrainez-vous à faire face aux situations de cueillettes les plus ardues et soyez prêt à attraper n’importe quel fruit en chemin avec classe et dextérité…

Quelques images de l’entrainement

Le principe du jeu est simple :

Deux équipes partent d’un point de départ, elles effectuent un trajet en glanant des fruits en chemin (des fruits qui sont remplacés par des balles lors des entrainements). Le but du jeu est de franchir le point d’arrivée, avec un maximum de fruits pour chaque équipe. Le jeux ne comporte qu’une seul règle : Les fruits (balles) ne peuvent pas être touchés à la main. Les joueurs sont équipés de tenues (des paniers, des crosses ou des gaules) pour attraper, lancer et recevoir des fruits.  Ces équipements ne facilitent pas les déplacements ou gestes des joueurs mais exercent à une certaine dextérité. Chaque équipe comprend au moins un joueur équipé d’un panier et d’un joueur équipé d’une crosse.  Il s’agit ensuite de collaborer pour mettre les fruits récoltés dans les paniers des joueurs de son équipe et de franchir le point d’arrivée avec un maximum de fruits.

NB : Une olympiade est en préparation pour 2030. Elle regroupera les disciplines :

  • Arrachage d’échalotes (Championnat à Plounevez-Lochrist, France)
  • Récolte d’Ambre (Championnat international de Gdansk, Pologne)
  • Cueillette de baies (Championnat du monde de suomussalmi-Finlande
  • Cueillette sportive (Championnat de Manne, France)
  • Récolte de cynorhodons (Championnat de Pierrerue, France)

Quelques images de la réalisation des accessoires


MAGNIFICANTES VITRUM

2 dates en octobre
 

 Avec un espace naturel comme terrain de jeu nous invitons vos sens à parcourir un monde connu en quête d’inattendu…

 

  • SAMEDI 1er octobre, à partir de 14h – Parc de Fontblanche – Vitrolles.
Réservation sur place, devant la bastide de Fontblanche
Dans le cadre de la quinzaine du patrimoine à Vitrolles , sur une invitation du Bureau des Guides du GR®2013
 
+ d’informations et réservation
 04 42 77 90 27
 
 

  • DIMANCHE A FORESTA #1 – Le  9 octobre, à partir de 11h 
Rendez-vous près du totem signalétique – En continu de 11h à 18h
 Une invitation du Bureau des guides du GR2013, d’Hotel du Nord et de YES WE CAMP

Cette exploration s’inscrit dans le cadre d’une invitation d’Hotel du Nord qui tissent avec le Bureau des guides du GR2013 ,Yes We Camp et d’autres, la trame d’un parc métropolitain qui prendrait corps petit à petit, par ajouts et ajustements successifs à la situation réelle. Cette démarche collective a pris un nom : Foresta, Si tout va bien, le premier déploiement sera une ferme urbaine à vocation pédagogique et expérimentale, Le coup d’envoi de cette belle histoire sera sonné le 9 octobre prochain, par une journée événement qu’ils ont appellé « Dimanche à Foresta » Vous êtes les bienvenues pour (re)découvrir le site et jeter dans l’air les germes des usages futurs.

+ d’informations 

 

J’ai mangé la colline 

Le gout de la ville

Dimanche 16 octobre / de la Busserine à St Joseph le Castellas – Marseille 

Photo©Estelle Pierson
Une proposition d’Hotel du Nord
 Quel goût a la ville ? ses quartiers ? ses collines ?
J’ai mangé la colline est une balade d’exploration sensible et gustative des paysages au nord de Marseille. A partir de nos outils d’exploration, nous vous invitons à savourer le paysage, à faire corps avec lui pour mieux le comprendre et l’apprécier…
 
+informations et réservation

 

 
 
 
 
Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s